• Suivi des manifestations Gilets Jaunes en France

    Voici quelques vidéos et articles qui me semblent représentatifs de la situation:

    Le gouvernement vénézuélien appelle la dictature française à respecter les droits fondamentaux des manifestants.

    Il en va de même pour la république iranienne qui demande au régime français de cesser les violences contre le peuple.

    Accessoirement, voici encore une sortie bien tournée de l'ancienne cruche, qui se révèle être moins stupide que tous les autres collabo du showbiz, j'ai nommé Pamela Anderson (que j'avais déjà mentionné ici pour ses prises de position en faveur de Julian Assange). Pamela a écrit:

    «Je méprise la violence… mais que représentent la violence de tous ces gens, ces luxueuses voitures brûlées, en comparaison de la violence structurelle des élites françaises — et mondiales?»

     

    Ici des policiers viennent d'être trouvés en train d'infiltrer les manifestants et là, on les voit en train de se préparer, en civil, à intégrer la manif.

     

    La police politique est toujours là à espionner le peuple. On voit la tête de certains de ces flics qui luttent pour la dictature:

     

     

     Bravo au mec qui tient la caméra et qui les fait chier. Il est très bon!

     

     

    Et encore! La police politique se dissimule pour espionner le peuple et crache à la gueule de la personne qui l'a repéré :

     

     

    Sévère passage à tabac d'une personne par des policiers :

     HEU HA BEN NON, LE JOURNAL "LE MONDE" A RETIRÉ LA VIDÉO...

     Ha ben zut alors! Le Monde, pourtant un journal extrêmement fiable et qui veut le bien du peuple, a retiré la vidéo. Réparons immédiatement cette maladresse commise par, soyons-en sûrs, un moment de distraction:

    Mais rien n'est simple et certains événements sont absolument troublants. Regardez ces policiers qui retirent leurs casques :

     

     

    La même chose s'est produite à Pau dans des conditions particulières il est vrai : un arrangement entre manifestants et policiers. Ceci dit, cela reste totalement inédit à mon sens, avec des actions symboliques de policiers en faveur du mouvement des Gilets Jaunes. Un autre épisode plus difficile à comprendre ici où les policiers s'en vont simplement. Un autre de ces événements ici... Il faut quand même faire attention : que les policiers enlèvent leurs casques n'est peut-être qu'une manœuvre destinée à nous faire obtempérer à ce qu'ils n'auraient pas obtenu par ailleurs : le retrait des Gilets Jaunes. Même s'ils viennent effectivement du peuple, les policiers sont malgré tout des individus embrigadés qui n'hésiteront jamais à nous tirer dessus pour maintenir l'actuelle dictature en place.

    D'autres infos sur ce phénomène ici.

    Il faut dire que les policiers, comme tout ceux qui, dans l'histoire, ont servi le pouvoir français, sont méprisés par celui-ci. D'ailleurs, les policiers n'en peuvent plus comme l'indique Yves Lefebvre du syndicat unité-sgp police fo. Le même se plaint également ici. Le même syndicat communique à nouveau et affirme que les policiers en ont marre, et que "la faute est au gouvernement" :

    Comment ne pas penser au 17ème régiment d'infanterie de Béziers ! Quand les hommes d'honneur se mettent à réfléchir, c'est l'injustice du pouvoir qui tremble. Les policiers aujourd'hui sont-ils des hommes d'honneur?

    Parler d'hommes d'honneur me fait penser inévitablement au contraire, tel le vil Jean-Michel Apathie à propos des accointances des policiers avec le mouvement :

     

     

    La situation est d'autant plus préoccupante pour ce pauvre Apathie que même les pompiers s'y mettent...

    Encore des casseurs qui sont en réalité des policiers:

     

     

    La manif du 01 décembre 2018:

    Les combats autour de la tombe du soldat inconnu. Autant la pseudo-profanation de l'arc de triomphe m'importe peu autant je suis content que la tombe de ce pauvre homme qui n'a rien demandé soit restée inviolée.

    Les néo-fascistes qui nous gouvernent seraient atterrés par les graffitis fait sur l'arc de triomphe. Mais les policiers nous expliquent qu'en réalité, à chaque match du PSG, ce monument est tagué également. Mais là, bizarrement, quand ce sont des individus qui font ça pour une raison insignifiante et dépolitisée telle le foot, là ça va, pas de "sacrilège". Les casseurs de la France sont les ordures qu'une minorité de naïfs décérébrés ont mis au pouvoir dans des conditions plus que louches (il s'agit en fait certainement d'un coup d’État).

     

     

     

    Scènes de guérilla urbaine :

     

     

     

     

    Un journaliste de LCI censure une Gilet Jaune quand elle explique que la France est une dictature :

     

     

    Dans ces conditions, il est bien normal d'exclure les journalistes qui ne sont que des parasites aux ordres de l'oligarchie.

     

    La manif du 24 novembre 2018 :

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :