• L’attentat de Charlie-Hebdo ou l’avènement d’une société ouvertement fasciste

    L’attentat de Charlie-Hebdo ou l’avènement d’une société ouvertement fasciste"Charlie-Hebdo" : comme le 11 septembre, cet événement restera comme un des coups d'éclat de l'histoire, un de ces tristes coups qui ne livre son impact historique que plus tard. A la façon de l'incendie du Reichstag en février 1933, la complexité de l'événement "Charlie" va bien au delà de ce que nous laissent entrevoir les médias dominants et annonce en réalité l'avènement d'un ordre nouveau qui plonge ses racines dans l'histoire moderne de l'Occident : le fascisme.

    Lire la suite ici


  • Commentaires

    1
    Médéric Le clercq
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 14:08

    Intéressante analyse comme vos autres articles , il nous manque une porte de sortie qui ne reboucherait pas sur un conflit ouvert ce qui sembles le cas pour toute personne préférant boire du chablis à du rouge en brique et en perfusion obligatoire. 

    que reste il ? même plus l'humour ou la dérision ? 

    quel catalyseur d'éveil peut on trouver dans ce cas  ? et faut il même partager cela  puisque tout absolument tout est retourné au service de cette pensée inique , unique dans son propre nihilisme de la condition humaine qui EST LIBERTE !

     

     

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 9 Novembre 2015 à 15:31

    Merci pour votre commentaire, particulièrement juste sur le nihilisme de la pensée "inique" quant à notre condition.

    Effectivement, on peine à voir une solution émerger tant tout semble verrouillé. Parfois, je me demande si la résolution de tout cela ne dépasserait pas les mots. Je me demande si la solution ne serait pas dans l'infra-verbal, dans la spontanéité de l'action. Or, nous sommes privés de toute capacité d'action. Par conséquent, nous sommes perdus, isolés dans une multitude qui se noie dans le divertissement en regardant le temps passer. Arendt écrivait que l'action nous révèle à notre prochain. Privés d'action, nous sommes entourés d'étrangers et assommés par l'ampleur de la tâche qui nous incombe, à nous qui sommes privés de communauté (ce que vous dites sur l'humour est particulièrement juste. Sans humour, on peine à imaginer une communauté et on voit encore plus difficilement la suite...).

    Je ne vois plus de solution si ce n'est se réapproprier notre capacité d'action. Une telle réappropriation nécessiterait un réel courage physique, à nous qui sommes apeurés du fait de notre esseulement. En même temps, méfions-nous de ne pas tomber dans le désespoir (mais cela, je suppose que bien des gens l'ont compris). Cela signifierait perdre dans la tête un combat que nous n'avons pas encore mené dans la réalité. Cet état d'esprit est d'ailleurs certainement le but des interventions psychologiques que la mégamachine applique sur les populations. Prendre la mesure de l'énormité des enjeux : oui. Prendre acte de l'immensité du défi et de sa difficulté : oui. Mais se désespérer conformément à ce que j'imagine de leurs plans : ça non. Aucun empire n'est éternel.

    3
    Médéric Le clercq
    Mardi 10 Novembre 2015 à 11:10

    Merci et je note la précision de votre réponse d'un point de vue que je partage également " se réapproprier notre capacité d'action" . Cela nécessite un courage physique, oui sans aucun doute mais pour aller ou et faire quoi et pour quoi ? 

    Trop de questionnement ? 

    "dé-corps-ti-cons" nous un peu  le cortex , c'est très tendance sous forme visuelle .

    le premier risque est de  faire de chacun des acteurs d'un grand nettoyage indispensable pour émergence d'un nouveau paradigme . Cela hélas risquerait fort de faire d'un certain nombre d"en eux des victimes propitiatoires. Tout comme nous savons que la plupart des civilisations se sont construites sur un tas de cadavres de leur bâtisseurs ou de leur martyres . Dans ce cas à quoi bon ? 

     

    c'est Non !

     Ceci est bien décrit dans les nouveaux contes modernes issues de l'inconscient collectif du cinéma par exemple encore que celui ci soit aisément manipulable comme ce "cognosco vides donc   je boit du   Chablis, mais je ne vais pas non plus  au   bal des coulis de framboise"

     

     

     D'un point de vue extérieur ce ne serait inéluctablement que le renouveau d'une nouvelle variante du même type de société avec  la même fin plus ou moins éloignée prévisible.

    c'est assez les baleines !

    Je ne crois pas que la "terre" en  tant qu’hébergeur et matrice de   conscience vivante universelle   le permette  indéfiniment. Il y a d'autres formes de vie capable du saut quantique lié aux sociétés organisées que ce soit des Hyménoptères ou des Rongeurs. Est ce que cela été tenté ? probablement .

    Concernant les primates cela risque de se terminer trés vite si ce genre triste d' hominidé n'arrive pas à dominer son appétit  tout comme précisément ces autres "sociétes" animales . J'oublie les cétacés qui ont développé une capacité de langage sono-holographique qui la rend quasiment hors de notre capacité de compréhension binaire que  je requalifierai  devant les autres  de  "Con-prédation"  et donc  ce mode de communication est en passe de disparaître avec ce phyllum , revanche des calmars ? 

    Ceux la survivraient à une guerre nucléaire sans aucun doute  donc désormais bouffons de la paella sans calmars sinon le grand Chtu'lu va faire de nous  comme avec nos baleines .

    Des recherches classées comme "hérétiques"  sur des domaines physique qui touchent à l'interface de l'esprit et de la matière que certains  considèrent comme émergence du domaine quantique à l’échelle macroscopique rejoignent  certaines métaphysiques antiques ( ou alors ce qui est vraisemblable il y eu d'autres civilisations humanoïdes ou non ( ça n'a pas d'importance ) au moins aussi avancées ici ou ailleurs qui ont laissé ces "énigmes" qui nous amènent à ceci dans une époque de pré-disparition ( à -1 seconde ? ) cela revient " au non verbal actif que vous évoquez  " mais  je préfère ne pas LEUR donner ces recettes ou tres très floue .

    Il est a noter la propriété de ce moule de l'idéation qui est plus ou moins projective  : on observe  l'accrétion de nos expériences sur d'abord ce qui nous remplit l'esprit  pour nous en faire finalement souvent une sorte d'immersion sachant que le pouvoir de nos craintes est souvent plus puissant que celui de nos désirs tous ou pour la plupart "induits" au lieu d'émerger de la conscience créatrice individuelle. Cette capacité d'accrétion de l'idée n'est pas manifesté le plus souvent tellement dans ce domaine car  on est arrivé au  modèle prédateur ->  par exemple  une infinité criarde de   blogs avec des chiens-chiens et autres  ...A la fin pas de réponse pas de continuité pour l'auteur  de tout ce qui ne sera pas chien-chien et la "lunette" explique comment faire pour que la theorie du genre "chien-chien" en bande organisée  soit toujours  plus regardée avec les  "chatteries" . 

     Et ils en pleurent tous de la non-reconnaissance d'un  "perdue de vue et moa et moa"   beurk !

     

     Avant on brûlais les hérétiques que sont les ré-créatifs pendant qu' on pantheonise ceux qui n'on plus un iota  parfois ils ont droit à la récré mais c'est dans une cage ou alors on les affament .

    On fait mieux maintenant on les noient  dans le protéiforme de la multitude  des considérations ces gens très convaincus de la suprême importance de leurs auto-adulations, comme consommateur de la norme suprême du  superflu et ce n'est pas vraiment nouveau dans les bibliothèques 'avec approbation du" roi machin".

    Ainsi  nos théories sur le monde physique semblent simplement nous revenir par une observation biaisée non seulement par la tyrannie d'un nouveau "roi lire-machine" mais par tous les égotiques contemporains qui se voient en "Pluto" (ce clebs à la langue pendante ! ) ,  comme  des "rois choses" . Comment voulez même reconstruire  une société organisée et surtout un nouveau paradigme dans ces conditions et avec ces bobos ?

    encore Non !  pas eux ! pas  comme ça !

    Le lien sociétal pour les exclus de ces paquet de moules et de nouilles   devient alors   quasi culpabilité  : On est arrivé à une limite en terme d'entropie ( encore une hérésie dogmatique !) : il semble stupidement qu'il n'y a  plus rien à conquérir ce qui revient à faire de chaque individu soit  un prédateur soit une victime , soit un héro , soit un bourreau ou les deux ensemble de facto ou  soit une forme d'ermite récupérable ou non  ? à voir ce qu'ils en font des  futurs héros/bourreaux  dans une BD au couleur de Lixivia dans un flacon de luxe à bas prix.

     

    Et bien c'est toujours NON ! ( c'est dangereux  ce mot,  si on le prononce mal  n'est pas ?  tellement qu'ils font de la plupart du non àu nom  des "Oui-Ouis " d'un futur  nom-sans-savoir .)

    Ainsi notre bande de-ciné-folies actuelle nous oblige pendant le temps de sa désagrégation à être effectivement  actifs sur deux plans : participer suffisamment à ses activités pour une question de stratégie de survie  dans ce qui va finir dans une décharge et à tombeau ouvert ceci  simplement pour ne pas être phagocyté comme des virus par ses forces d'autant plus répressives  que la décomposition s'avance , ensuite les phagocytes finiront avec. En découdre c'est y aller plus vite . 

    Dans le même temps (essayer ?) de se regrouper avec des cellules compatibles pour recréer  et  tenir cela  éloigné du cadavre quand celui ci va tomber , ce scénario sans aucune originalité  ne déplairait pas a certains  dessinateurs de "Métal hurlant"  plan A ,  plan B  plan C de tous les  alpha-bétes &  pour finir tous " liquidifiés " ?  

    au delà du réel un  plan Z,  Oh mes gars  ?

    MDR,  ils nous ont  emmerdé  tellement  ces nouveaux pro-fêtes  de  BD mais comme caricatures car c'est  qu'on est VRAIMENT entrain  de vivre LEURS HISTOIRES  , donc  on se demande qui a été le plus  "liquéfié" à cette messe des framboises faits de lendemain  de cuite quotidienne  ? 

    Moi à tout prendre remontons nos pendules   pour NOTRE   historiette "Hors du temps"  de nos "mains" comme vous l'exprimer si bien mais à mon avis de préférence   avec "Weena"   comme dans "la machine à explorer le temps "  et nos  morlocks  se crameront bien tout seul par trop d'agents macrophages, trop de plaquettes .

    Suis je en régression ou en ré-création ? (il a eu un petit bug il semble !!) 

    a votre santé  et je lève mes "vers" avec un coup de Chablis en attendant ...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :