• Voici une vidéo très intéressante d'Asselineau :

     


    votre commentaire
  • La revue Temps Critiques a produit nombre de textes sur le sujet et nous allons tenter de répondre ici à l'argumentation critique qu'elle a élaborée dans un article intitulé « Dans les rets du RIC », article qu'il est indispensable de lire pour comprendre ce qui va suivre.

    Lire la suite...


    4 commentaires

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

     

    APPEL
    Nous, Gilets Jaunes, citoyens des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs…
    Appelons l’ensemble de la population des DOM-TOM et de Métropole, par un référendum d’Initiative Citoyenne, à une

    VOTATION CITOYENNE
    POUR
    REVOQUER LES DEPUTES
    (élus lors de la dernière élection législative)

    Nous, GJ, citoyens, demandons le respect du Préambule de la Constitution de la 5ème République
    Nous GJ, citoyens voulons que s’applique le principe fondateur de la République qui est :

    le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple

    Nous estimons que l’Assemblée Nationale, institution qui écrit la Loi, celle qui devrait protéger les citoyens de tout abus de pouvoir, vote des lois contre le peuple et participe à l’abus de pouvoir.
    Nous estimons, selon l’Article 3 de la Constitution, que l’action du gouvernement est illégitime et va à l’encontre de la souveraineté du peuple :
    «  Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. »
    Nous constatons que le pouvoir s’appuie sur une section du peuple qui représente seulement 16.55% du corps électoral. Ils n’ont que la légalité qu’ils se sont attribués. Ce n’est pas aux représentants à écrire les règles de la représentation.
    «  La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. »
    Nous GJ, citoyens, par la voie du référendum, organisé et écrit par nous même, voulons mettre un terme à l’exercice d’un pouvoir au bénéfice d’une minorité.
    Nous GJ, citoyens, nous voulons restaurer notre puissance politique et notre souveraineté.
    Nous GJ, citoyens, voulons mettre un terme à la destruction de tous les conquis sociaux.
    Nous GJ, citoyens, voulons restaurer l’équité face à l’impôt, conformément à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, pour la Santé, pour l’Education, pour le bien être de la population dans son ensemble.

    Nous GJ, citoyens, appelons le (date à déterminer) dans toutes les communes de France et des DOM-TOM
    A voter la révocation des élus par la voie du référendum (mai, juin?)
    A voter le RIC en toute matières écrit par nous même et des mesures d’urgence assurant à chacun les moyens d’une existence digne. (le 14 juillet)

    Suite à ce vote nous appellerons à la convocation d’une assemblée constituante selon des règles réellement démocratiques.

     

     

    16,55% : légitimité ?

    Le mouvement des GJ a mis en évidence l’imposture d’un modèle « démocratique » qui permet à une minorité de prendre le pouvoir et d’aliéner l’ensemble de la population pour préserver ses intérêts.
    Sur les ronds points a surgi la question de la légitimité du pouvoir et il n’est pas nécessaire
    d’avoir une agrégation de mathématiques pour le constater.

    Résultat du 2ème tour des élections législatives du 11 juin 2017
    Nombre % Inscrits % Votants

    Inscrits 47 293 103

    Abstentions 27 128 488 = inscrits 57,36%


    Votants 20 164 615 = inscrits 42,64%


    Blancs 1 409 784, inscrits 2,98% votants 6,99%


    Nuls 578 765, inscrits 1,22% votants 2,87%


    Exprimés 18 176 066, inscrits 38,43% votants 90,14%


    La République en marche 7 826 245 inscrits 16,55% votants 43,06%, 306 députés


    Au regard de ces chiffres, l’étonnement de la classe politique et médiatique face au soutien des Gilets Jaunes par la population, est la preuve, soit de leur bêtise, soit de leur malhonnêteté
    intellectuelle. Nous vous laissons juges.
    Pour ce qui est de nos gouvernants.
    Comment peuvent-ils légitimer l’exercice du pouvoir par une fraction du peuple (16.55%) sur l’ensemble de la population (83.45%).
    Comment osent-ils traiter les Gilets Jaunes de factieux, de séditieux et d’agir contre la République avec une base électorale aussi minoritaire.
    De quelle légitimité s’arrogent-ils

    • le droit de spolier le peuple pour le bénéfice des plus riches,
    • le droit de réprimer par la violence la plus extrême toute contestation,
    • le droit de brader notre patrimoine…
      Comment peuvent-ils encore nous dire que nous sommes en démocratie alors que tout le monde, même l’ONU, constate leur dérive autoritaire.
      Dans cette situation, nous sommes obligés de nous saisir de la question de la démocratie.
      Nous constatons que depuis 1789, c’est toujours la bourgeoisie, le système capitaliste, qui a écrit les règles du fonctionnement des institutions et qui a su imposer, par le mode de représentation, son pouvoir sur le peuple. Comment avons nous pu imaginer que, par la voie
      électorale, nous étions en capacité de changer ces institutions.

    Le système de la représentation sans contrôle citoyen est un coup d’état permanent contre le peuple et notre devoir est d’y mettre un terme, pour nous et pour les générations futures.
    Force est de reconnaître que nous avions abandonné notre puissance politique.
    Face aux enjeux auxquels nous sommes confrontés, vis-à-vis de la destruction de notre vivre ensemble et de l’urgence écologique, il est impératif, de nous approprier notre devenir, et d’exercer notre souveraineté. Si nous n’agissons pas immédiatement, l’Histoire s’écrira sans nous.
    Par « l’appel » que nous lançons, nous souhaitons que se manifeste la volonté du peuple pleine et entière par la voie du référendum, à notre initiative, même si cela va à l’encontre de leurs règles.
    Groupe constituant Gilets Jaunes du Bassin de Thau – 16 mars 2019

     

    Appel des Gilets Jaunes du Bassin de Thau pour référendum sur le RIC Révocatoire


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires